Domaine de Lauzières Les-Baux-de Provence rosé Equinoxe 2018
Douceur :
Acidité :
Tanin :
Corps :
Longueur :
Mets & Vins:
> Bouillabaisse
> Risotto au potiron
> Rôti de veau au jus
> Morue au four
> Apéritif dinatoire
> Charcuterie
> Gratin de courgettes
> Porc mariné
> Saumon poêlé
> Terrine de gibier
Courbe de maturité:
2018
2019
2021

Domaine de Lauzières Les-Baux-de Provence rosé Equinoxe 2018

RégionProvence
AppellationLes-baux-de-provence
ProducteurDomaine de Lauzières
CouleurRosé
Cépage95%Grenache Noir, 2%Mourvèdre, 2%Cinsault, 1%Counoise
Aspect VisuelUne belle robe cristalline.
Caractéristique olfactiveLe nez est expressif et complexe, avec des notes de framboise et de pamplemousse. Après aération, les notes d’agrumes se confirment et laissent dévoiler de nouveaux arômes comme la figue et les fleurs blanche.
Attributs gustatifsL’attaque en bouche est fraîche, vive et ample. Tout en équilibre, ce vin est soyeux. Il fait preuve d’une belle longueur en bouche, et d’une finale assez longue.
AromesFruité et floral
Degré d'alcool13.5%
Type de terroirArgilo-calcaire
Contenant élevageEn cuve inox
Température de service
AérationNon
CarafageNon
Type d'agricultureBiodynamie
Verre préconisé:

Plus de détails

34 Bouteilles en stock

14,50 € TTC

Description du domaine :

Depuis longtemps le vallon est une terre viticole mais ce n’est qu’après la seconde Guerre Mondiale que les vignerons favorisent un vin de qualité en effectuant des sélections massales et en abaissant les rendements. Le Grenache noir reprend peu à peu sa place, le Mourvèdre arrive de Bandol tandis que la Syrah descend des Côtes Rôties. L’assemblage de ces trois cépages permet d’obtenir des vins d’une grande expression. En 1995, le travail de générations de viticulteurs est récompensé puisque le terroir obtient l’AOC Les Baux-de-Provence. Lauzières a vraisemblablement été fondée au XVIe siècle, à l’époque où les huguenots se réfugiaient dans les Alpilles. Mais c’est en 1992 que Gérard Pillon et Jean-Daniel Schlaepfer, passionnés du vin, découvrent tout proche de la voie Aurelia, au coeur de ce terroir baigné de lumière, le Domaine de Lauzières. Le domaine appartient alors à la famille Boyer. Les filles de la famille en ont hérité de leur père, Lucien, décédé en 1962. Proches de la retraite elles cherchent un repreneur. L’entente est tout de suite trouvée : Gérard Pillon et Jean-Daniel Schlaepfer reprennent le domaine ! À la reprise, des travaux sont faits pour dynamiser le Domaine : les bâtiments sont réhabilités, la moitié du vignoble, en mauvais état, est arrachée puis replantée en lyres. Les nouveaux exploitants apprennent également à maîtriser les problèmes du territoire : canicule, érosion, incendies... Ils nivellent les chemins, trouvent des enherbements retenant la terre, débroussaillent et plantent des brises vents. En 1999, ils font face à l’incendie qui a détruit près de 2000 hectares dans la région. C’est l’olivaie qui sauva le Domaine du feu.

Description de l'appellation :

Les Baux de Provence est une appellation d'origine contrôlée qui s'étend sur 6 communes autour du rocher des Baux de Provence, dans le massif des Alpilles. 85% de son vignoble est cultivé en agriculture biologique. Les vins de cette AOC sont robustes, charpentés, structurés.

Description de la région :

La région viticole de Provence se déploie entre la Durance, Les Coteaux de Pierrevert et la Méditerranée, de Nice à Arles, dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône et les Alpes de Hautes-Provence. Le vignoble de Provence se divise en 4 appellations : Coteaux du Pierrevert, Côtes de Provence, Coteaux d’Aix en Provence et Coteaux du Varois et en 5 appellations communales : Cassis, Bellet, Bandol et Baux de Provence. Le vignoble de Provence offre de célèbres rosés mais également d’excellents vins rouges et quelques vins blancs (Bellet, Cassis, Bandol). La région dispose de 21 cépages principaux et quelques uns complémentaires. Les vins sont composés d’assemblages dont les pourcentages varient selon les appellations. Les vignes sont plantées sur 3 sortes de terrains peu profonds et arides : des terrasses calcaires (Sainte-Baume, Alpilles, Alpes de Haute-Provence), des sols cristallins constitués de granites et de schistes (Toulon, Saint-Raphaël) et des sols argilo-silicieux et grèseux (Brignoles, Le Luc, Les Arcs, Fréjus, Hyères).